Quid sur l’activité principale d’un Conseil en Investissement Financier (CIF)

L’activité et le service du conseil en investissement financier CIF consistent à donner des conseils à ses clients pour assurer la gestion de leur patrimoine financier. En tant que conseiller en investissement expert, il doit être enregistré dans le registre de l’Autorité des Marchés Financiers AMF et de se soumettre à de nombreuses obligations en matière d’informations, de transparence et aussi d’accompagnement client. 

Les instruments financiers inclus dans le conseil en investissement financier CIF

Les conseillers en investissements financiers offrent un large gamme de services allant des simples conseils au placement en passant par la fourniture des informations sans oublier les solutions adéquates en fonction des situations du client jusqu’à la gestion du patrimoine financier de leurs clients. En ce qui concerne les organes financiers inclus dans le conseil en investissement, les conseillers peuvent vous appuyer dans vos choix d’investissements comme : actions, obligations, produits dérivés, fonds d’investissement, produits structurés, immobilier, assurance-vie, contrat à terme et autres. En vérifiant via ce lien, vous trouverez un exemple concret auquel vous pourrez faire des placements financiers. Ainsi, pour mieux assurer ses services, un conseiller en investissement CIF AMF doit vous assister sur les facteurs à prendre en compte pour mieux prendre une décision d’investissement. Pour cela, le conseiller doit déterminer avec vous les points suivants : 

  • Vos objectifs : objectifs à long terme et objectifs à court terme ; 
  • Évaluation des situations pour atteindre les résultats escomptés; 
  • Évaluation de votre tolérance au risque : elle joue un rôle capital dans la prise de décision.

Ainsi, le conseiller en investissement joue le rôle d’assurance pour un client qui souhaite faire de placement du fait que le conseiller doit également assurer la gestion du patrimoine financier.

Conseiller en investissements financiers : est un employé de la banque ?

Contrairement à ce que l’on pense, un conseiller en investissement n’est pas un employé de la banque, mais il existe des similarités en ce qui concerne leur activité. Il s’agit des conseils sur la façon de faire fructifier votre argent. Pourtant, un employé de la banque ne possède pas l’habilité à vous conseiller sur la prise de décision concernant les placements. Le conseiller vous offre le conseil en investissement dont vous avez besoin : action (avoir des parts dans le capital d’une entreprise), prêt, actions SICAV, part de FCP, instruments financiers à terme. Il vous apporte aussi un conseil sur la réalisation des services d’investissements comme la gestion de portefeuille ou gestion de patrimoine financier. Le conseiller en investissement vous offre, entre autres, un conseil ou des informations, voire des solutions pour la réalisation d’opérations sur des biens divers. Contrairement un employé de la banque qui vous donne aussi des conseils sur la façon de placer votre argent, mais uniquement dans une banque, le conseiller en investissement est habilité à fournir à son client le service de conseil en investissement. C’est-à-dire des solutions et des recommandations personnalisées au sujet d’une ou plusieurs transactions sur des dispositifs financiers. Il ne faut pas oublier qu’un conseiller n’a pas le droit de fournir une prestation professionnelle de gestion de patrimoine financier pour le compte de tiers ou gestion de patrimoine financier pour son compte. De plus, l’activité d’un conseiller ne peut être exercée que par un PSI ou Prestataire de Services d’Investissement mandaté par l’Autorité de Contrôle Prudentiel et de Résolution ou ACPR ou encore l’AMF Autorité des Marchés Financiers.

Les engagements des CIF envers ses clients 

Le CIF ou le conseiller en investissement financier doit se présenter à ses clients et leur explique le déroulement de l’activité de conseil. Avant d’apporter des solutions et des conseils à ses clients, le conseiller se doit de remettre un document affirmant les éléments le concernant comme le statut du conseiller en investissements financiers, son numéro d’immatriculation au registre ORIAS et autres. Ainsi, avant de conseiller ses clients, les conseillers en investissement commencent par vous demander des informations au sujet de votre objectif de placements. Ils vous questionnent aussi sur votre situation financière, vos connaissances, votre expérience en termes d’investissement, votre tolérance au risque et aussi votre position en cas de perte si vous faite un placement dans le marché de l’immobilier, par exemple.   

Faire appel à un CIF, c'est l’assurance des investisseurs : les bonnes pratiques

Pour que les conseillers en investissements financiers soient réellement une assurance pour les investisseurs, vous devez adopter les comportements suivants. En effet, vous devez vérifier si le conseiller soit enregistré sur le registre de l’ORIAS comme le Code monétaire et financier et la loi l’exige. Pour que le CIF puisse vous fournir un conseil adapté à votre situation, il faut de prime abord comprendre comment le conseiller financier peut vous aider. N’oubliez pas que les conseillers en investissements financiers doivent accompagner dans le choix de placements de ses clients et cela fait partie des services qu’un conseil en investissement doit assurer. Cela permet de définir vos opérations financières et comprendre vos besoins en assurance-vie.